Vous êtes ici : ValenciennesDécouvrir la VilleSes parcs et jardins

Démarches environnementales

La Ville de Valenciennes protège la biodiversité et valorise son patrimoine naturel à travers de nombreuses actions environnementales, qu’on peut notamment observer dans les parcs et jardins, lieux privilégiés pour préserver la faune et la flore et gérer autrement les espaces verts.

La Ville s’intéresse ainsi à la requalification du jardin de la Rhônelle, parc urbain de 5 hectares situé en centre-ville. La présence de la rivière et d’un bassin ornemental offre l’opportunité de développer un projet de gestion alternative des eaux pluviales, tout en intégrant une faune et flore locale plus diverse.
L’éclairage y a également été totalement repensé pour mieux respecter la faune.

Ailleurs en ville, la biodiversité est préservée grâce aux prairies fleuries, aux ruchers, à la gestion différenciée des espaces verts, à l’éco-pâturage…

Depuis 2012, quatre chèvres sont associées à l’entretien des espaces verts.

Renforcer la place de la végétation et de l’eau en ville constitue également une réponse aux évolutions climatiques, en contribuant à atténuer le phénomène d’îlots de chaleur urbaine.

Parallèlement à l’amélioration du cadre de vie et la sensibilisation du public à la biodiversité, les démarches "nature en ville" composent l’un des trois axes de la nouvelle dynamique de développement durable adoptée en 2015 par la Ville de Valenciennes.

Cette politique fait suite aux deux Agendas 21 portés par la Municipalité, lesquels ont durablement ancré le développement durable dans la gestion de son territoire et apporté une reconnaissance au niveau local, régional et national.

Laissons place à la nature : ma commune sans pesticides !

Depuis le 1er janvier 2017, la loi sur le zéro phyto oblige les collectivités à désherber autrement qu'avec des produits chimiques. Les herbicides, les fongicides et autres phytosanitaires sont interdits sur une grande partie des espaces ouverts au public. C’est une avancée importante pour la protection de la biodiversité et de la santé des populations.

La nature assure en effet d’innombrables services en faveur de la qualité de l’eau, la régénération des sols, la pollinisation des plantes (dont une grande part de notre alimentation dépend !) ou encore la qualité de l’air. Or les pesticides utilisés pour l’entretien des espaces verts, de la voirie, etc impactent directement les écosystèmes.

La préservation de la santé publique et de l’environnement est une priorité pour la Ville et nous avons fait le choix de ne plus utiliser de désherbant phytosanitaire.