La parole aux groupes politiques

Val info n° 76- Novembre-Décembre 2017

En Novembre, l’été est déjà loin et la fréquentation des terrasses de cafés et restaurants à Valenciennes n’est plus d’actualité.
Pourtant nous revenons sur le sujet : une réglementation et des tarifs souvent jugés excessifs continuent à provoquer incompréhension, agacement voire colère chez bon nombre de professionnels très engagés dans l’animation de la ville.
Cela est regrettable dans une période où les villes moyennes et Valenciennes en particulier ont bien du mal à faire vivre leur centre ! On peut vouloir se féliciter du développement commercial de la zone Pompidou – tant mieux pour les restaurants
et autres commerces concernés – mais c’est le centre qui est en danger surtout en l’absence d’éléments moteurs suffisants.
Un cinéma par exemple, capable d’attirer des spectateurs, consommateurs et clients potentiels des commerces, cafés et restaurants environnants. Une politique de la ville efficace et dynamique se fait avec tous ses acteurs en alliant culture et activité commerciale.

Didier LEGRAND, Isabelle DELGEHIER, Gérard CLIPET, Kostia HUANT,
Michel BROUILLARD, groupe “Valenciennois, je me bats pour toi”

Dommage que certaines traditions se perdent comme la braderie de Valenciennes ! Nous sommes tristes également de la disparition de l’espace vert, square Carpeaux où siège la sculpture de cet immense artiste. Vive la formation et la création artistique ! L’École Supérieure d’Art et de Design est une véritable chance pour la ville et le territoire. Elle a une histoire prestigieuse qui a contribué au rayonnement de Valenciennes qui lui doit son surnom d’Athènes du Nord, tant elle a formé d’artistes illustres. Aujourd’hui, l’école d’art reste un vivier fécond pour les créateurs de demain. Plus que jamais notre territoire en souffrance a besoin d’innovation publique, de recherche, d’enseignement supérieur. N’oublions jamais que c’est l’absence d’éducation, d’art et de culture qui coûte cher ! Contrairement aux idées reçues, les jeunes qui y sont formés trouvent rapidement un emploi. Alors oui, il est absolument nécessaire de pérenniser et développer l’ESAD. C’est un pari d’avenir vital !

Jean-Claude DULIEU, Nathalie LORETTE , Mohamed AGOUDJIL, groupe “Valenciennes, citoyenne”

Mon groupe Valenciennes Bleu Marine reconnait les efforts consentis depuis plusieurs années par l’action de notre Maire, la ville s’embellit de jour en jour malgré un baisse des rentrées financières dues au désengagement de l’état par le biais de la baisse des dotations affectées aux collectivités locales ainsi que prochainement la suppression de la taxe d’habitation prônée par le gouvernement, tous ces évènements apporteront encore plus de difficultés à équilibrer le budget de notre ville.
C’est le moment de se serrer les coudes et d’apporter tout le soutien qui s’impose à l’équipe municipale dirigeante et cela dans l’intérêt supérieur des habitants de Valenciennes.

Jean-Luc François LAURENT, groupe “Valenciennes Bleu Marine”